À propos

Le Centre des étudiants ayant une incapacité (le CÉI) (autrefois Le Centre des étudiants ayant un handicap) est un centre d’éducation et de sensibilisation, ainsi qu’un espace d’accueil. Le CÉI propose des événements, des services, et des campagnes sur les handicaps et l’accessibilité au long de l’année. Notre espace et nos services sont ouverts aux personnes de toutes identités et capacités qui veulent travailler ensemble pour défier le capacitisme sur le campus et dans notre communauté.

Notre compréhension des incapacités

Au CÉI, nous reconnaissons la gamme de conditions qui se trouvent dans la catégorie handicap, y compris, mais sans s’y limiter, les troubles d’apprentissage, les incapacités physiques, les incapacités développementaux, la santé mentale, les maladies invisibles et la douleur chronique. Nous reconnaissons que les incapacités et la façon dont les individus comprennent leurs capacités et leurs incapacités sont fluides et peuvent changer du jour au lendemain.

Pratiques des espaces (plus) sécuritaires

Au CÉI, on essaie de créer un espace qui est aussi sécuritaire que possible pour nos employés, nos bénévoles et les usagers de notre centre. Nous reconnaissons aussi que le capacitisme n’est pas un enjeu isolé mais plutôt un qui impacte des communautés et des individus divers. En travaillant vers le démantèlement du capacitisme, nous défions aussi toutes formes d’oppression y compris, mais sans se limiter à, l’hétérosexisme, le cissexisme, l’homophobie, la transphobie, la taille, le racisme, le classisme, la xénophobie, le sexisme et la discrimination linguistique.

L’auto-identification

Au CÉI nous reconnaissons que c’est important pour les individus d’étiqueter leurs propres expériences. Donc, nous imposerons jamais l’étiquette  « incapacité » sur une personne, et ne supposerons jamais qu’une personne s’identifie ou ne s’identifie pas comme ayant une incapacité. Nous reconnaissons et respectons qu’une personne peut s’identifier comme ayant une incapacité qu’ils aient un justificatif  médical ou académique ou non

Le langage

Le langage qui sert à perpétuer n’importe quelle forme d’oppression devrait s’attendre à être défié dans le CÉI. Le désapprentissage du langage blessant qui a historiquement marginalisé, et qui continue de marginaliser aujourd’hui, des groupes de personnes divers est une façon importante dont le CÉI encourage les gens d’essayer de créer des espaces sécuritaires.

Les allergies

Si une personne veut manger du poisson ou des noix pendant sa visite au bureau du CÉI, nous leur prions de bien vouloir sortir du bureau pour manger, et de se laver les mains.

De plus, nous demandons qu’aucun spray soit utilisé dans le CÉI. Cela inclut n’importe quel produit qui contient du parfum, de la peinture, etc.

 

FAQs

Le Service d’accès est un service de l’Université d’Ottawa, tandis que le CÉI est un service de la Fédération étudiante de l’université d’Ottawa (FÉUO), votre fédération étudiante. Le Tableau des différences entre le CÉI et le Service d’accès compare les différences principales entre le CÉI et le Service d’accès

En résumé, le Service d’accès s’applique à fournir les accommodements scolaires pour les étudiant.e.s, tandis que le CÉI est un service d’éducation et de sensibilisation qui offre des campagnes et de la programmation qui concernent les incapacités et l’accessibilité au long de l’année.

Le CÉI est aussi disponible pour aider les étudiant.e.s à naviguer le Service d’accès, que ce soit de l’aide à remplir des formulaires, à expliquer les processus d’inscription, ou pour toute autre inquiétude.

Au CÉI, vous n’êtes pas obligé.e de partager votre diagnostic ou de partager si oui ou non vous vous identifiez en tant qu’un.e étudiant.e ayant une incapacité. De plus, travailler aux enjeux d’accessibilité et de capacitisme est un processus d’apprentissage constant pour tout le monde, y compris pour les employés du CÉI. Nous accueillons les expériences diverses comme contributions.

Si vous voulez en savoir plus à propos de ces enjeux, mais que vous vous identifiez pas comme ayant un handicap, vous êtes tout à fait bienvenue dans notre centre.

Oui

Le CÉI a quatre postes rémunérés au bureau. Quand un poste est disponible au CÉI, nous encourageons fortement les étudiants ayant une incapacité de postuler.

Veuillez vous référer à nos Opportunités d’emploi pour voir les postes disponibles au CÉI.

Oui! Nous avons beaucoup de façons d’assurer l’écoute active privée et confidentielle quand il y a d’autres personnes dans le bureau du CÉI.

L’accessibilité est ce que nous nous efforçons d’atteindre au CÉI  – l’accès aux services, aux espaces et à la programmation sociale pour les personnes de toutes capacités. L’accessibilité veut dire que n’importe qui qui veut utiliser un service, utiliser un espace ou participer à un événement, peut le faire sans avoir besoin de faire de demandes spéciales pour les accommodements afin de participer. La concentration sur l’accessibilité est une façon de critiquer nos services, nos espaces et nos événements en travaillant pour réduire les obstacles potentiels confrontés par les personnes ayant une incapacité.

Les accommodements sont les adaptations isolées d’un service, d’un espace ou d’un événement afin de permettre la participation d’un individu qui a fait une demande. Bien qu’utile, les accommodements forcent un individu de révéler les obstacles qu’il ou elle confronte en participant à un service, un espace ou un événement, où possiblement l’individu serait plus content.e de ne pas avoir besoin de faire des demandes spéciales. De plus, les accommodements ne peuvent pas toujours être assurés sur-le-champ (par exemple, les interprètes ASL ou LSQ doivent être réservés plusieurs semaines à l’avance), tandis qu’on peut aborder la question de l’accessibilité à l’avance.

Le capacitisme est un système de discrimination et d’oppression qui travaille contre les personnes ayant une incapacité. Quelques traits du capacitisme, y compris, mais sans y se limiter, aux mythes sur les incapacités (qui créent des obstacles comportementaux pour les personnes ayant une incapacité), sont la discrimination dans le lieu de travail, les taux plus hauts de violence corporelle, financière et émotionnelle des personnes ayant une incapacité, l’inaccessibilité de plusieurs services, espaces et événements et l’institutionnalisation de personnes ayant une incapacité.

Le langage est un outil qui a été utilisé de par le passé et dans le présent pour soutenir la marginalisation de certains groupes de personnes. Plusieurs mots qui sont utilisés dans notre vocabulaire quotidien tels que « malade » ou « fou/folle » ont une histoire de marginalisation envers les personnes ayant une incapacité. Aujourd’hui le langage reste un outil oppressif qui, par exemple, stigmatise la santé mentale en impliquant que certains comportements ou processus mentaux sont irréguliers. Souvent, un individu dit « fou » est traité comme inférieur aux autres.

Le langage capacitiste (ou tout autre langage blessant) sera défié au CÉI.  Cela veut dire que c’est possible que quelqu’un s’engage dans une conversation avec vous pour vous dire pourquoi un mot que vous avez utilisé était capacitiste. Nous encourageons les employés, les bénévoles, et les usagers du Centre à défier le langage ou les attitudes capacitistes. Cela dit, veuillez défier ce type de langage avec respect et ne le faites pas lorsqu’un individu est en train d’accéder à nos services de soutien (par exemple, en utilisant notre service d’écoute active).