Ressources de soin de soi

Où Trouver de l’Aide

Sur le campus

Service de santé de l’Université d’Ottawa                    (613) 564-3950
Centre de services psychologiques                                (613) 562-5289
Service de counselling et de coaching (SASS)            (613) 562-5200

Hors campus

Centre régional de traitement des troubles de l’alimentation     (613) 737-8042
Anorexie et Boulimie Québec (ANEB)                                              1-800-630-0907

L’anorexie

L’anorexie est un désordre alimentaire caractérisé par une perte de poids excessive et un refus de se nourrir. Les personnes qui souffrent d’anorexie se perçoivent grosses et elles font tout pour ne pas prendre du poids.

 

La boulimie 

La Boulimie est un désordre alimentaire caractérisé par des ingestions excessives d’aliments suivi d’un désir d’éliminer l’excès de calories ingérées. Des moyens utilisés incluent se faisant vomir, utilisant des laxatifs ou des diurétiques, faisant de l’exercice physique ou s’imposant des restrictions alimentaires de type anorexique.

Changements physiques dont un débalancement des fluides et des sels, des problèmes de menstruation, une perte de cheveux, des maux de gorge chroniques, des glandes parotides enflées (les glandes salivaires sous les oreilles) ou une pourriture importante des dents [/toggle_item]

Où Trouver de l’Aide

Sur le campus

Service de santé de l’Université d’Ottawa                    (613) 564-3950
Centre de services psychologiques                                (613) 562-5289
Service de counselling et de coaching (SASS)            (613) 562-5200

Hors campus

Association canadienne pour la santé mentale  (613) 737-7791
Le Centre de détresse (Ottawa et la région)          613-238-3311 (confidentiel, ligne d’écoute disponible 24h)
Ligne de crise                                                                613-722-6914 (confidentiel, ligne d’écoute disponible 24h)

 

La dépression est un trouble de l’humeur. C’est une maladie caractérisée par des émotions intenses et prolongées de tristesse et de désespoir, et ces émotions affectent le bien-être mental et la santé physique des personnes qui en souffrent. Les différents types de dépression incluent le trouble bipolaire, la dysthymie et trouble affectif saisonnier.

Les Causes

Il n’y a pas une seule cause de dépression. Très souvent, un mélange de facteurs génétiques, psychologiques et environnementaux mène à la dépression. Parfois, des périodes de dépression peuvent surgir de nulle part. Voici certaines causes :

  • Le stress (ex : besoin de meilleurs résultats, responsabilités financières, changements dans la vie sociale, etc.)
  • La perte de conscience ou trauma extrême
  • Les problèmes physiologiques, les croyances acquises et le comportement
  • Histoire de famille

 

Irritabilité et pleurer excessivement

Où Trouver de l’Aide

Sur le Campus

Service de santé de l’Université d’Ottawa                      (613) 564-3950
Centre de services psychologiques                                   (613) 562-5289
Service de counselling et de coaching (SASS)              613-562-5200

Hors campus

Association Canadienne des Troubles Anxieux 1-888-223-2252
Le Royal  Santé Mentale          (613) 722-6521

L’anxiété est une réaction normale qui arrive à toutes les personnes; cependant, les troubles de l’anxiété sont diagnostiqués quand ses symptômes commencent à causer du désarroi et quand le fonctionnement de la vie quotidienne est altéré d’une façon ou d’une autre. Les troubles d’anxiété se présentent souvent simultanément avec les autres troubles de santé mentale, comme la dépression ou l’abus de substances.

Il y a 7 troubles d’anxiété majeurs qui affectent les jeunes et les adultes, chacun avec des différents symptômes et traitements. Voici ces troubles:

  • Trouble d’anxiété sociale
  • Syndrome de stress post-traumatique
  • Troubles paniques (avec ou sans agoraphobie)
  • Troubles obsessif-compulsifs
  • Phobies spécifiques
  • Trouble anxieux généralisé
  • L’angoisse de séparation  (avec les enfants et les jeunes généralement)

Les symptômes généraux inclus l’évitement comportemental, une inquiétude excessive, et les signes physiologiques liés à l’anxiété. Les traitements consiste généralement de la thérapie cognitive du comportement et parfois les médicaments.

Où Trouver de l’Aide

Sur le campus

Centre de services psychologiques                                (613) 562-5289
Service de counselling et de coaching (SASS)           613-562-5200
Centre de ressources des femmes                                  613-562-5800 ext. 5755

Hors campus

Ligne de Soutien pour Femmes Victimes de Violence    Français 613-745-3665,  Anglais 613-745-4818
La Maison Chrysalis                                                               613-591-5901
Le Projet Pour Hommes                                                         613-230-6179
Programme de soins aux victimes d’agressions sexuelles et d’abus par un partenaire  (613)761-4366

Également connu sous le nom d’abus domestique entre époux ou entre partenaires, l’abus de partenaire se produit lorsqu’une personne tente de contrôler l’autre. L’oppresseur utilisera la peur et l’intimidation pour contrôler l’autre personne et il peut utiliser l’abus émotionnel ou mentale, des menaces ou  la violence physique. N’importe qui peut être une victime de l’abus de partenaire, quoi que soit l’âge, le sexe, ou  la taille. L’abus domestique qu’inclut la violence physique s’appelle «violence domestique».

Les Signes de l’Abus de Partenaire

Il y a beaucoup de signes qui peuvent indiquer que vous ou quelqu’un qui vous connaissez est victime de l’abus de partenaire. La victime peut :

  • Avoir peur de leur partenaire
  • Éviter des sujets qui mettent leur partenaire en colère
  • Sentir impuissant
  • Penser qu’il/elle ne peut rien faire de bien pour leur partenaire
  • Penser qu’il/elle mérite l’abus

Le partenaire qui commet l’abus peut :

  • Humilier leur partenaire
  • Critiquer ou insulter leur partenaire, parfois devant les autres
  • Être mis/e en colère facilement
  • Penser que leur partenaire appartient à eux
  • Détruire les effets personnels de leur partenaire

Contrôler les personnes et les endroits que leur partenaire visite

Où Trouver de l’Aide

Sur le campus

Bureau d’intervention en matière de harcèlement sexuel    613-562-5222
Centre de ressources des femmes                                                613-562-5800 ext. 5755
Service de santé de l’Université d’Ottawa                                (613) 564-3950
Service de counselling et de coaching (SASS)                        613-562-5200
Cours d’autodéfense (RAD)                                                         613-562-5800 ext. 6654

Hors campus

Counseling individuel, counseling en group : 613-789-8096
FEMAIDE : Ligne de soutien pour femmes victimes de violence 24hr ligne de crise : 1-877-femaide (336-2433)
Programme de soins aux victimes d’agressions sexuelles et d’abus par un partenaire  (613)761-4366
La Maison Chrysalis                            613-591-5901
Le Projet Pour Hommes                      613-230-6179

La violence sexuelle englobe toute une gamme de comportements à caractère sexuel non désirés. Cette violence peut être verbale ou visuelle, ou correspondre à n’importe quel acte obligeant une personne à participer à un contact sexuel non désiré ou à des attentions sexuelles importunes. Voici des exemples :

  • harcèlement sexuel
  • exhibitionnisme
  • voyeurisme
  • agression sexuelle
  • viol par une connaissance
  • harcèlement criminel (harcèlement avec menaces ou traquage – appelé stalking en anglais)
  • cyber-harcèlement

La violence sexuelle est aussi un problème d’abus de pouvoir et de recours aux actes à caractère sexuel pour dominer une autre personne.

Le Code des droits de la personne de l’Ontario interdit le harcèlement sexuel, tandis que le Code criminel du Canada interdit les agressions sexuelles, le harcèlement criminel, l’exhibitionnisme, le voyeurisme, le viol par une connaissance et le cyber-harcèlement.

Où Trouver de l’Aide

Sur le campus

Service de santé de l’Université d’Ottawa                     (613) 564-3950
Centre de services psychologiques                                (613) 562-5289
Service de counselling et de coaching (SASS)             613-562-5200

Hors campus

Association canadienne pour la santé mentale       (613) 737-7791
Centre de sante mentale Royal Ottawa                       (613) 722-6521
Ligne de Crise                                                                     613-722-6914 (confidentiel, ligne d’écoute disponible 24h)

L’automutilation est définie comme étant une mutilation volontaire de son propre corps. Elle laisse habituellement une marque ou elle cause des dommages aux tissus. Cette blessure peut servir de soulagement à des émotions insoutenables, des sensations d’irréalité, d’engourdissement ou à d’autres raisons.

Les types d’automutilation

Les façons les plus courantes d’automutilation sont :

  • Se couper ou se griffer d’une manière sévère
  • Se brûler (ou se marquer avec des objets chauds)
  • S’arracher des cheveux
  • Se frapper ou se frapper la tête
  • Percer la peau et rouvrir des blessures

Des Signes Avant-coureurs

Si vous pensez que quelqu’un que vous connaissez fait de l’automutilation, voici quelques signes avant-coureurs :

  • Porter des pantalons et de longues manches lorsqu’il fait chaud
  • Certains objets dangereux tels que des briquets, des lames, des rasoirs, etc.
  • De la difficulté à gérer ses émotions
  • Des problèmes relationnels
  • De la difficulté à fonctionner normalement au travail, à l’école ou à la maison

Où trouver de l’aide

Sur le campus

Service de counselling et de coaching (SASS)             613-562-5200

Hors campus

Alcooliques Anonymes Hull-Ottawa                             819-595-1916
Ligne d’aide sur la drogue et l’alcool                              1-800-565-8603
Centre  Amethyst Pour Femmes Toxicomanes            613-563-0363

L’abus de drogues fait référence au mauvais usage d’une substance addictive, y comprises les drogues illégales et légales (l’alcool). Cette locution est normalement utilisée afin de décrire une consommation excessive d’alcool ou de drogues illégales, mais aussi l’utilisation impropre de drogues prescrites ou de stéroïdes. Les personnes qui abusent de drogues peuvent devenir dépendantes de la substance qu’elles consomment, puisque cela peut créer une addiction à dite substance, puis elles ont de la difficulté pour contrôler son usage.

Signes de l’abus de drogues et d’alcool

Si vous pensez que vous ou quelqu’un que vous connaissez est un abuseur de drogues ou de l’alcool, voici quelques questions qui peuvent indiquer l’abus de drogues ou de l’alcool :

  • Est-ce que la personne en question ne se présente pas à l’heure à l’école ou au travail à cause de la consommation de drogue?
  • Est-ce que la consommation de drogue crée des problèmes à la maison et à l’école?
  • Est-ce que la personne en question manifeste des remords après la consommation de la drogue?
  • Est-ce qu’il y a des problèmes financiers reliés à la consommation de drogue?
  • Est-ce que la personne consomme la drogue afin d’échapper à certains problèmes?

Est-ce que la motivation et l’ambition de la personne en question sont différentes?

Où Trouver de l’Aide

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez a des sentiments suicidaires, la chose le plus important est d’en parler à quelqu’un. Il n’y a aucune raison d’avoir honte des pensées suicidaires, et si vous en parlez à quelqu’un, vous découvrirez que vous n’êtes pas seul.

Sur le campus

Service de santé de l’Université d’Ottawa                     (613) 564-3950
Centre de services psychologiques                                (613) 562-5289
Service de counselling et de coaching (SASS)            613-562-5200

Hors campus

Association canadienne pour la santé mentale                     (613) 737-7791
Le Royal                                                                                            (613) 722-6521
Ligne de Crise                                                                                  613-722-6914 (confidentiel, ligne d’écoute disponible 24h)
Le Centre de détresse (Ottawa et la région)                            (613) 238-3311 (confidentiel, ligne d’écoute disponible 24h)

Le suicide est l’acte de mettre fin à sa vie volontairement. Des personnes qui ont des pensées suicidaires peuvent penser que le suicide est la seule solution aux problèmes qui leur semblent impossibles à surmonter. Le suicide peut être perçu comme la meilleure méthode d’échapper aux émotions douloureuses ou à la dépression. Le suicide est le point culminant d’un ensemble complexe de pensées qui se reflètent au niveau du comportement. Le suicide n’est pas le résultat d’un seul problème, mais de plusieurs problèmes. C’est souvent le résultat d’une dépression, d’une perte de confiance en soi ou de l’incapacité à visualiser un futur meilleur.

Les signes avant-coureurs

Une personne qui a l’intention de se suicider laisse souvent paraître certains signes avant-coureurs que voici :

  • Parler à propos du suicide ou de la mort en général
  • Parler à propos d’un long voyage où il faut « partir »
  • Parler de choses desquelles elles « n’auront pas besoin » et donner des biens de grande valeur.
  • Parler à propos de désespoir et de culpabilité
  • Se retirer du milieu familial ou amical et perdre l’envie de sortir
  • N’avoir aucune envie de participer à des activités favorites
  • Avoir de la difficulté à se concentrer
  • Changer ses habitudes de vie au niveau de la nourriture et du sommeil

Effectuer des activités d’autodestruction (boire de l’alcool, consommer des drogues, se couper, etc.)