Services

Notre service de recommandation de tuteurs permet aux étudiants d’obtenir du tutorat scolaire à tarif réduit et les étudiants ont aussi l’occasion de gagner un peu d’argent en travaillant en tant que tuteurs.

Veuillez noter que le Centre n’emploi pas directement les tuteurs; nous ne sommes qu’un service de recommandation.

Besoin d’un tuteur?

Si vous avez besoin d’un tuteur ou d’une tutrice, vous pouvez passez au Centre dans la sale 211D du bâtiment UCU, juste à côté du 1848 et y feuilleter la liste de contact.

De plus, veuillez noter que le client et le tuteur négocient eux-mêmes le salaire et établissent leur propre horaire; le Centre ne prendra en charge aucune de ces tâches, sauf qu’établir un maximum pour le taux horaire.

Vous voulez être un tuteur?

Nous recrutons constamment des étudiants pour notre base de données de tuteurs. Les étudiants qui soumettent leur candidature doivent être des étudiants du premier cycle ou diplômés de l’Université d’Ottawa et doivent avoir obtenu au moins une note de B+ dans le cours pour lequel ils veulent faire du tutorat. Si l’étudiant étudie à l’Université d’Ottawa, mais a certains crédits qui ont été transférés d’une autre université, il doit trouver le cours correspondant afin qu’il puisse s’inscrire pour être tuteur pour ce cours.

Pour poser votre candidature, vous n’avez qu’à venir au bureau pour remplir un formulaire de demande. Pour que nous puissions vérifier vos notes, vous pouvez apporter une copie de votre relevé de notes ou ouvrir une session d’InfoWeb sur l’ordinateur du bureau.

Veuillez noter que les tuteurs ne peuvent pas s’enregistrer ni par courriel, ni en ligne. Le processus doit être fait en personne.

Politiques importantes

  • Les professeurs ne peuvent pas être tuteurs et les aides-enseignants ne peuvent pas faire du tutorat pour les cours desquels ils sont chargés.
  • Le taux horaire maximum pour les étudiants de premier cycle est de 15 $ et de 25 $ pour les étudiants diplômés.
  • Le Centre d’entraide n’est qu’un service de recommandation et ne prend part à aucune transaction monétaire. Tous les étudiants, sans exception, doivent payer leur tuteur directement.
  • Les tuteurs n’ont pas le droit de faire ou de compléter les travaux des étudiants ou d’effectuer de la recherche pour eux. Ce serait du plagiat, et le tuteur serait immédiatement retiré de la base de données.
  • Le tuteur est responsable d’aviser le Centre d’entraide de tout changement d’adresse, d’horaire ou de la liste de cours pour lesquels il fait du tutorat.

Nous encourageons les étudiants qui font face à des problèmes personnels, et qui sont à la recherche de quelqu’un d’empathique et de compétent qui veuille bien être à leur écoute, à venir nous rendre visite au centre. Dans un cadre encourageant et positif, nous offrons aux étudiants des sessions d’écoute active en toute confidentialité. Nous travaillons sur la validation de leurs émotions et de leurs pensées, et les aidons à ressaisir le gouvernail et examiner les options qui leur sont disponibles dans l’éventualité qu’une crise survienne.

Depuis 1995, les séances d’écoute active ont été un service phare du Centre d’entraide. Ce service, cependant, ne se veut pas un remplacement aux services professionnels de soutien. Nous permettons tout simplement aux étudiants de faire part de leurs difficultés à un pair empathique. La politique de confidentialité est disponible en ligne à la section « services » de notre site internet. Nos bénévoles sont certifiés en écoute active par le Centre de détresse d’Ottawa et la région (Distress Centre of Ottawa and Region) et sont formés en matière d’intervention en cas de crise, en limites personnelles et en sensibilisation au suicide.

Les séances d’écoute active n’ont pas forcément besoin d’être réservées et ont lieu selon l’ouverture du centre – 10 h à 16 h, du lundi au vendredi lors de la session printemps/été.

Nous encourageons aux étudiants qui ont du mal à gérer des problèmes personnels ou qui veulent parler à quelqu’un d’empathique qui pourrait les aider d’utiliser notre ressource de clavardage en ligne. En toute confidentialité, les étudiants peuvent se servir de ce service d’écoute active pour parler de leurs difficultés dans un cadre encourageant et positif. Nous travaillons sur la validation de leurs émotions et pensée, et les aidons à ressaisir le gouvernail et examiner les options qui leur sont offertes dans l’éventualité qu’une crise survienne.

Depuis 1995, les séances d’écoute active ont été un service phare du Centre d’entraide. Ce service ne se veut pas un remplacement aux services professionnels de soutien. Nous permettons tout simplement aux étudiants de faire part de leurs difficultés à un pair empathique. La politique de confidentialité du Centre d’entraide est disponible en ligne à la section « services » de notre site internet. Nos bénévoles sont certifiés en écoute active par le Centre de détresse d’Ottawa et la région (Distress Centre of Ottawa and Region) et sont formés en matière d’intervention en cas de crise, en limites personnelles et en sensibilisation au suicide.

Le service d’écoute active Clavardage d’entraide est disponible de 19 h à 1 h, du lundi au vendredi et de septembre à avril.

La politique de confidentialité du Centre d’entraide est disponible en ligne à la section « services » de notre site internet.

[/toggle_item] [toggle_item title= » Ligne téléphonique d’entraide »]

613-562-5604

La Ligne Téléphonique d’Entraide est fermé pour une pause Juillet

Heures ouvrables –  du lundi au vendredi, 19 h à 23 h lors de la session printemps/été, 19 h à 1 h automne/hiver

* disponible pendant les sessions d’automne, hiver et printemps/été

La ligne téléphonique est un service qui s’ajoute à nos services de soutien à la personne réguliers pour permettre aux étudiants d’avoir accès à de l’aide quand le centre n’est pas ouvert. Avoir une ligne téléphonique permet à un étudiant de faire part de ses problèmes tout en gardant une certaine distance de son locuteur. Ceci a pour avantage de mettre certains étudiants plus à l’aise. En outre, s’il le désire, l’étudiant jouit d’un anonymat complet.

La Ligne téléphonique d’entraide fournit de l’aide et de l’information aux étudiants faisant face à une vaste gamme de difficultés et d’événements personnels – le mal du pays, le stress scolaire, l’abus, la confusion portant sur sa sexualité, les dynamiques familiales, les situations de crise… Si tant est souhaité, l’étudiant peut se voir aiguillé vers un autre service pertinent. La politique de confidentialité est disponible en ligne à la section « services » de notre site internet. Les bénévoles compétents qui s’occupent de la ligne d’entraide reçoivent une formation compréhensive de la part du Centre de détresse d’Ottawa et la région (Distress Centre of Ottawa and Region) en écoute active, en gestion des appels, en intervention en cas de crise, en intervention en cas de suicide et en limites personnelles.

Nous offrons un service de correction de travaux. Grâce à ce service, les étudiants peuvent faire corriger leurs dissertations ou rapports par un de nos bénévoles. Les bénévoles peuvent corriger des dissertations en français ou en anglais d’un maximum de 15 pages (à double interligne). Le service est gratuit, bien qu’il y ait certaines conditions. Nous n’effectuons pas la correction d’examens à domicile ou toute autre préparation en vue d’examens, et nous n’évaluons pas l’argumentation ni la continuité du texte. Les étudiants sont limités à un rendez-vous par semaine et nous pouvons corriger le même travail une seule fois. Les consultations ne durent pas plus d’une heure et demie et les étudiants doivent prendre un rendez-vous à l’avance. Nous ne corrigions pas de travaux des étudiants qui se présentent sans rendez-vous en aucun cas.

Les bénévoles NE PEUVENT PAS

    • Corriger des examens à faire à la maison
    • Corriger ou évaluer la thèse, l’argumentation ou la continuité du texte; ajouter du contenu à un texte
    • En aucune circonstance, participer à une activité qui pourrait être considérée comme du plagiat. En cas de doute, référez-vous au site Internet de l’Université d’Ottawa- LIEN

Les étudiants NE PEUVENT PAS

    • Soumettre plus de 15 pages À DOUBLE INTERLIGNE pour la correction.
    • Dépasser le temps alloué qui est de 1 heure 30
    • Faire plus qu’un rendez-vous par semaine

Faire corriger le même travail plus d’une fois

Le Centre offre un service de critique des présentations où les étudiants peuvent pratiquer leurs présentations devant un de nos bénévoles et recevoir des remarques selon leur performance d’un observateur impartial. Le service est gratuit, bien qu’il y ait certaines conditions. Les rendez-vous ne durent pas plus d’une heure et demie, et les étudiants doivent prendre un rendez-vous à l’avance. Nous ne corrigions pas de travaux des étudiants qui se présentent sans rendez-vous en aucun cas.

Dans le cadre du programme Mentorat pour la jeunesse, le Centre d’entraide travaille avec des écoles secondaires afin d’améliorer la vie de jeunes et d’étudiants universitaires en leur fournissant une expérience de mentorat enrichissante et bénéfique.

En offrant aussi les services du Centre d’entraide aux écoles secondaires, les mentors fournissent aux adolescents du soutien sur les plans scolaire, social et affectif. Le mentor, qui est placé avec un jeune ayant un caractère compatible avec le sien, offre des services de tutorat, son amitié et une oreille attentive, tout en agissant en tant que modèle pour un jeune en plein épanouissement.

Les jeunes d’aujourd’hui doivent surmonter plusieurs obstacles qui affectent leur estime de soi, les empêchent d’obtenir des bons résultats scolaires ou affectent leur vision du monde. Parmi ces obstacles, on trouve le manque de soutien social, la violence familiale ou communautaire et la pression provenant des pairs. Une des façons les plus efficaces d’établir des liens pour soutenir les adolescents et leur témoigner la compassion et les encouragements nécessaires pour surmonter ces obstacles est de faire du mentorat dans des écoles. Les relations nouées grâce au mentorat permettent aussi d’ériger les fondations pour de futures relations saines et durables entre adultes et jeunes.

Principaux éléments du programme

  • Jumeler des élèves du secondaire avec des étudiants universitaires expérimentés afin que ces derniers leur servent de modèles et leur fassent découvrir toutes les possibilités disponibles dans différentes situations.
  • Améliorer le rendement scolaire des élèves, leur assiduité ainsi que leur attitude face à l’école.
  • Promouvoir des attitudes sociales positives ainsi que l’établissement de relations positives.
  • Acquérir des nouvelles aptitudes et de l’expérience en formation scolaire.

Devenez un mentor!

Quels avantages en obtient-on comme bénévole?

En étant des mentors, les étudiants ont la chance de devenir le modèle d’un jeune du secondaire. Les bénévoles reçoivent une formation en éducation des jeunes, en écoute active et en résolution de conflits. Cette formation permet aux bénévoles d’acquérir les compétences nécessaires afin d’être des bons mentors pour les jeunes. Cependant, le plus important est que les mentors ont la chance de nouer des liens d’amitié basés sur le respect, le soutien et la compréhension, et qui s’avèrent très enrichissants tant pour le jeune que pour le mentor.

Les écoles associées :

Malheureusement, nous n’avons pas d’écoles francophones qui participent dans ce programme à présent.

École secondaire Rideau

École secondaire Gloucester

Heritage Academy –>

Une des principales responsabilités du Centre d’entraide est d’être une source d’information sur le campus et de diriger les étudiants vers les services appropriés.

Nos bénévoles vous fourniront avec plaisir des renseignements sur une grande variété de sujets, tels que la scolarité, les services pour étudiants et la santé mentale et physique. Nous invitons les étudiants à passer au Centre pour obtenir des réponses à leurs questions ou une copie papier avec ces renseignements.

Bibliothèque de ressources :

Notre bibliothèque est le nouveau service du Centre! Nous avons plusieurs livres liés aux compétences scolaires, à la communication et à la santé mentale et physique disponibles pour que les étudiants puissent les emprunter pour 3 semaines. Nos livres se trouvent aussi dans le catalogue de la bibliothèque universitaire.

1.0 Confidentialité

• Emplacement du Ligne Téléphonique d’Entraide (LTE) de la pièce ne doit jamais être divulgué.
• Toutes les informations sur les appels, l’identité de l’appelant, l’identité de bénévole, et toute autre information concernant le service reste confidentielle et dans le personnel de la ligne téléphonique. Aucune information, quelle que soit sa nature, doit être partagée avec le public, à l’exception des services de protection dans les situations d’urgence.
• La confidentialité protège l’identité des appelants ainsi que l’intégrité de la ligne téléphonique. Parler appelants externes du Centre est interdite.
• Auditeurs agissent comme confidents aux appelants. Ils ne doivent jamais rompre ce lien de confiance sauf en cas de suicide, un préjudice physique à une autre personne, ou de crime.
• Les appels sont examinés que lors de débriefing avec un autre auditeur ou le superviseur. Si l’auditeur connaît l’appelant en dehors de la LTE alors ils seront responsables de la divulgation de leur relation, assurer l’appelant, ils ne seront pas divulguer ce qu’ils appelaient à l’extérieur de la LTE, et de donner à l’appelant la possibilité de continuer la conversation ou leur fournissant des d’autres ressources de support ou à la fin de l’appel.
• Violation de la confidentialité est une obligation pour le service. Sera un Auditeur violation de confidentialité, il / elle/on sera immédiatement démis de leurs responsabilités et du Centre d’Entraide.

1.1 La limite de la confidentialité

La confidentialité sera rompue si le bien-être ou la sécurité physiques de l’individu est à risque. Veuillez consulter la section 3 sur les situations de crise pour plus de détails.

Les membres du personnel qui prodiguent l’entraide ne sont pas des conseillers personnels. Ils se limitent à suggérer des options, et ne peuvent pas conseiller, parler d’expériences personnelles ou donner leurs opinions. Ces derniers ne sont pas tolérés au sein du centre et de ses services.

La Centre d’entraide s’axe principalement sur les mécanismes de soutien réactif plutôt que préventif. Ceux qui souhaitent se faire aider peuvent initialement entrer en contact avec un agent d’entraide. Or, le Centre d’entraide est principalement un centre d’aiguillage. Nous offrons des conseils en cas de crise quand cela se présente, mais ce n’est pas une solution à long terme. L’étudiant pourra donc se voir aiguiller vers un service pertinent sur ou hors campus une fois la séance d’écoute active terminée.

Pour une entraide efficace, la confidentialité est clef. Les étudiants doivent donc savoir qu’ils peuvent se fier aux agents d’entraide afin que leurs inquiétudes ne quittent jamais la sphère du Centre d’entraide. Les étudiants doivent néanmoins être conscients du fait que ladite confidentialité peut être rompue dans des cas graves, y compris si :

  • Quelqu’un a essayé de se suicider ou est en train d’essayer*
  • Il y a assez de preuve étayant l’automutilation présumée
  • D’autres personnes sont à risque*
  • L’abus ou la maltraitance d’enfants est signalé*
  • Le client se montre agité, menaçant ou violent*

 

2.0 Cas d’agression ou d’abus (comme l’explique le centre de détresse d’Ottawa)

2.1 Respecter les directives

Dans aucun cas un bénévole ne devrait subir le comportement abusif ou agressif d’autrui lors d’une session d’écoute active ou au téléphone. Ce genre de comportement est inadmissible. Tout incident doit être signalé à un membre du personnel ou au coordonnateur du service. Une fois qu’un membre du personnel a pris connaissance du fait, le Service de la protection doit en être informé immédiatement et un formulaire de rapport rempli.

Aucun comportement abusif ou offensif qui met mal à l’aise un bénévole ne sera toléré. La sécurité et le bien-être de tout bénévole et membre du personnel seront pris en compte à tout moment.

En cas de comportement abusif de type sexuel, les mêmes démarches seront entreprises.

 

3.0 Situation de crise

3.1 La définition d’une situation de crise

Selon le Centre d’entraide et la ligne téléphonique d’entraide, une situation est dite « de crise » quand la personne fait part d’une sensation de grande dépression qui suggère un rapport avec le suicide, envisage le suicide, envisage l’automutilation ou la mutilation d’autrui, est en choque ou souffre d’un traumatisme, ou profère des menaces (à l’intention du bénévole ou d’un tiers) lors de la séance d’écoute active ou au téléphone.

Toute situation de crise sera traitée comme une situation d’urgence. Les agents d’entraide du centre agirons conformément à leur formation et aux principes et procédures directeurs. La confidentialité sera rompue si le bien-être ou la sécurité physiques de l’individu est à risque.

3.2 Que faire lorsqu’une situation d’urgence survient

Dans cette éventualité, les bénévoles doivent immédiatement en informer leur superviseur ou le coordonnateur du service et doivent faire part à l’étudiant de ses actions et du fait que la confidentialité sera rompue. L’étudiant doit être avisé de la démarche et rassuré que toute action entreprise soit conforme aux procédures du Centre d’entraide. Si les autorités sont impliquées, le bénévole ou superviseur en avisera le Service de la protection avant de saisir le service de police de la ville d’Ottawa.

3.3 Le suicide

Lors d’une situation jugée mortelle (selon l’évaluation du bénévole basée sur le bon sens, le souci, la connaissance et les compétences acquises lors de la formation), les bénévoles se doivent d’intervenir en vertu de la loi. Les bénévoles doivent faire part à l’étudiant de ses actions et du fait que la confidentialité sera rompue.

3.4 Agressions sexuelles

Les agressions sexuelles sont illégales et doivent donc être signalées auprès des autorités. Le bénévole n’a pas le droit de signaler l’incident ou de dire au correspondant de le faire. Tout recours à la loi est à la discrétion du correspondant. Dans cette situation, le bénévole écoutera l’intégralité de ce qu’a à dire le correspondant, puis l’aidera à déterminer quelles options s’offrent à lui.