Confidentialité

Toute démarche auprès du Centre des droits étudiants est confidentielle.

Nous obtenons votre consentement pour toute éventuelle divulgation de votre information personnelle à une tierce partie incluant bien entendu, l’Université d’Ottawa. Par exemple, si vous souhaitez recevoir l’aide de notre personnel, nous vous demanderons de remplir un formulaire de consentement et nous confirmerons votre accord chaque fois que nous nous en servirons pour contacter l’Université.

Vous pouvez retirer votre consentement quand vous le souhaitez, mais le retrait ne peut être rétroactif. Ce retrait doit être communiqué par écrit.

Les limites à la confidentialité

L’obligation d’avertir :

Dans des cas où le CDÉ aurait des raisons de soupçonner qu’une cliente ou qu’un client présente une menace envers elle-même, lui-même ou autrui, il est du devoir du CDÉ d’en aviser les services concernés. S’il y a un risque imminent de suicide, un suivi médical ou une hospitalisation pourrait être nécessaire. Si la cliente ou le client est considéré comme posant un danger pour autrui, le Service de la protection, la police ainsi que la personne ou les personnes menacées pourraient être avisées. Le vice-président aux affaires universitaires de la FÉUO doit également en être avisé.

Protection de l’enfant :

Dans l’éventualité où il y aurait des indications qu’un enfant pourrait être en besoin de protection, le CDÉ a le devoir d’alerter les services appropriés et d’en informer les parents de l’enfant, à moins que cela mette l’enfant à risque.

Procédures judiciaires :

Le CDÉ doit divulguer l’information requise en vertu d’une assignation ou ordonnance judiciaire. Le cas échéant, nous nous engageons à clarifier précisément quelle information est demandée afin d’éviter la divulgation d’information non requise.